Le contexte du Système des Nations Unies

Les activités de coopération pour le développement du Département des affaires économiques et sociales et d' autres entités du Secrétariat de l’ONU font partie d’efforts coordonnés au sein du Système des Nations Unies. Ces efforts, souvent connus sous le nom « d’activités opérationnelles pour la coopération internationale pour le développement», constituent une des bases de travail essentielle de la famille des Nations Unies. Sur cette base, l'ONU, ses fonds et programmes et les institutions spécialisées mettent en oeuvre leurs mandats et leurs capacités pour soutenir les politiques et les priorités des pays bénéficiaires. Chacun agit sous la direction des organes intergouvernementaux en prenant en compte les résultats et les engagements des conférences mondiales. Des informations plus approfondies sur chaque organisation sont disponibles sur les sites Internet pour les membres du Comité administratif de coordination des Nations Unies (CAC*). De même une référence concise sur le travail de développement des différentes organisations figure dans le livre ABC des Nations Unies

L’Assemblée générale fourni une direction intergouvernementale sur les problèmes émergeants et les soucis du système à travers un examen triennal des activités opérationnelles. Pour contribuer au rapport du Secrétaire général de l'examen triennal des activités opérationnelles, le Secrétariat a commencé à évaluer l’impact des activités opérationnelles * dans six pays en 1998. L’Assemblée générale a demandé une deuxième série d’évaluations pour débuter l'examen triennal suivant de 2001

Le Conseil économique et social complète l’examen dans les années intermédiaires, et examine certains thèmes avec plus de profondeur. Le Conseil garde aussi un rôle d'orientation et de conseil en relation avec le PNUD, le FNUAP, l’UNICEF et la PAM. L’Assemblée général et le Conseil fondent leurs délibérations sur les rapports (1) du Secrétaire général et ils adoptent des résolutions(2) pertinentes à l’échelle du Système. La Division chargée du soutien et de la coordination de Conseil au sein du Département des affaires économiques et sociales (DESC*) est responsable des préparatifs nécessaires et du suivi. Elle entreprend aussi des évaluations sur l’impact de l’assistance au développement du Sustème de l'ONU. Des informations détaillées sur toutes les délibérations actuelles sont disponibles sur le site Internet du Conseil économique et social.

Le Système des Nations Unies travaille de différentes façons afin de promouvoir le développement économique et social en combinant les activités normatives, analytiques et opérationnelles. Il aide à formuler des politiques et fixe des normes et standards internationaux. Il prépare des analyses, donne un certain soutient et conseille les gouvernements. Il mobilise des fonds et exécute des programmes de développement. Les activités de coopération pour le développement du Système de l'ONU représentent une partie petite mais importante, de l’aide publique au développement (APD) . Ces activités comprennent des dons qui ont atteint ces dernières années une moyenne de 4.5 milliard de dollars, en plus des prêts de la Banque mondiale publique, du Fonds international pour le développement agricole (FIDA) et autres organismes.

Pour augmenter l’efficacité de la coopération pour le développement, le Système des Nations Unies a pris des mesures pour une plus grande cohésion. Le CAC a adopté des principes directeurs sur les fonctions des Coordonnateurs résidents des Nations Unies et sur beaucoup d’autres problèmes important pour le Système. Le Comité consultatif pour le programme et les activités opérationnelles du CAC (CCPOQ) est le forum pour les délibérations et accords interinstitutions en matière de politiques dans ce domaine. Le programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), avec son réseau de bureaux dans environs 134 pays, fournit les arrangements de gestion pour les Coordonnateurs résidents des Nations Unies. Les institutions ayant une présence locale et celle sans représentation séparée, font toutes partie du Système des Coordonnateurs résidents. La Banque mondiale prend de plus en plus part aux efforts des équipes locales du Système des Nations Unies et des forums interinstitutions, même si elle ne participe pas au Système du Coordonnateur résident comme tel.

En tant qu'élément du programme récent du Secrétaire général de réformes de l'ONU (A/51/950*) un groupe du développement a été établi (UNDG), qui comprend le PNUD, le FNUAP, l'UNICEF, et PAM et qui implique de nombreuses autres entités des Nations Unies, dont le Département des affaires économiques et sociales. Le groupe soutient et renforce la fonction de Coordonnateur résident et favorise une plus grande cohérence dans les activités à l’échelle des pays pour guider les programmes proposés par l’ONU, entre autre à travers des bilans communs au niveau national (CCA) des problèmes majeurs, et des plans-cadres des Nations Unies pour l’aide au développement. L’UNDG se prépare à lancer un site Internet sur les questions thématiques.

D’autres aspects du programme de réforme du Secrétaire général visent à apporter une plus grande cohésion dans le travail des unités du Secrétariat, les fonds et programmes de l’ONU pour les affaires économiques et sociales, l'humanitaire, la paix et la sécurité. Le rapport annuel du Secrétaire général (A/54/1) sur les activités de l’Organisation donne une vue générale sur les efforts récents des Nations Unies dans chacun des ces domaines. Il en va de même avec le Site Internet des Affaires Humanitaires et de la Paix et sécurité. Les nombreux pays connaissant des situations de conflits ou postconflicts sont sujets à une attention accrue au niveau du Système et à des actions coordonnées. Dans ces situations, le Coordonnateur résident de l'ONU sert généralement de coordonnateur humanitaire des Nations Unies et peut aussi avoir la fonction de Représentant spécial du Secrétaire général (SRSG), si celui-ci est nommé.

Les analyses et délibérations sur les activités opérationnelles du Système des Nations Unies se concentrent actuellement sur un certains nombres de questions principales d’intérêt commun. Elles ont été porté à l'attention de l’Assemblée générale et du Conseil économique et social dans des rapports récents qui traduisent la mise en oeuvre par le Système de la direction politique d’orientation de ces organes intergouvernementaux. Ces questions comprennent : l’éradication de la pauvreté ; l'édification de capacités; le suivi des conférences mondiales ; les plans-cadres de programmation; les ressources financières ; la coordination sur le terrain ; la coopération avec les Institutions de Brettons Woods ; les liens entre les aides humanitaires; l'édification de la paix et le développement ; et beaucoup d’autres. (cf textes de référence)

Questions principales:

  • Les financements des activités opérationnelles et les rapports statistiques des Nations Unies
  • Plans-cadres stratégique et programmation du Conseil économique et social
  • Système de coordonnateurs résidents
  • Décentralisation et délégation de l’autorité
  • Simplification et harmonisation
  • Locaux communs et services administratifs partagés
  • Société civile
  • Suivi des grandes conférences mondiales.
  • Sexospécificités et développement
  • Edification de capacités
  • Aide humanitaire
  • Dimension régionale
  • Coopération Sud-Sud/TCDC-ECDC
  • Surveillance et évaluation
  • Evaluation de l’impact
  • Banque mondiale et banques régionales

 

Notes de bas de pages

(1) Rapports:

Activités opérationnelles des Nations Unies pour le développement de la coopération internationale:

Examens triennaux des activités opérationnelles pour le développement du réseau des Nations Unies :

Revenir au texte

(2) Résolutions:

Examens triennaux des activités opérationnelles pour le développement du réseau des Nations Unies:

Résolutions et décisions adoptées par le Conseil économique et social lors de la 10ème réunion de la reprise de sa session d’organisation en 1999 et sa session subvantive de 1999 :

Revenir au texte

 

(* en anglais)